Collège du Cèdre - Le Vésinet

Liberté égalité fraternité

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Listes de fournitures et planning acceuil rentrée 2018-19 disponibles dans la section Documents.

 

Bonnes rentrée à tous !

 

Informations sur le CVC et le CESC sur le blog

 

Pronote, c'est fini, on passe à l'ENT OZE!

 
EMC

EMC

 

La Constitution de 1958

Cet article est en lien avec les programmes d'éducation civique pour tous les niveaux, en particulier 3e, ainsi qu'avec les programmes d'histoire de 4e et de 3e.


Comment définir une constitution ?

Il s’agit de la loi fondamentale d'un État, qui définit l'organisation des pouvoirs (donc des institutions) et les droits et libertés des citoyens.

➔ Elle se présente comme un long texte composé de différents articles, indiquant par exemple si un État est dirigé par un roi ou un président de la République, comment celui-ci est élu, qui a le droit de participer aux élections, qui fait les lois...

➔ Ces dispositions sont souvent résumée sous la forme d'un schéma.

Exemple pour la Constitution française : http://www.cndp.fr/crdp-reims/cinquieme/constitution1958.gif


Un peu d'histoire...

Les États-Unis sont le premier État à s'être doté d'une constitution écrite (1787) : à la suite d’une guerre, les treize colonies d’origine sont devenues indépendantes du royaume d'Angleterre et ont donc dû décider de la façon dont leur nouvel État allait fonctionner... Ils ont donc rédigé une constitution, qu’ils ont encore mais qu’ils ont modifiée au cours du temps par des amendements.

La France, de son côté, a connu une quinzaine de constitutions ! La première a été élaborée à partir du début de la Révolution française (serment du Jeu de Paume, 1789) et a été définitivement adoptée en 1791.


Aujourd'hui en France...

La constitution en vigueur en France date de 1958. Elle marque la fondation de la Ve République. Elle a été approuvée par le référendum du 28 septembre (comme le montre l'image ci-contre) et promulguée le 4 octobre. Elle a été rédigée sous l'impulsion de Charles de Gaulle, qui est élu premier président de la Ve République le 21 décembre.

« Ve République » ? C'est qu'il y a en a eu quatre auparavant : la Ire République a duré de 1792 à 1804, la IInde de 1848 à 1852, la IIIe de 1870 à 1940, et la IVe de 1946 à 1958.

La fin de chacune d'elles (sauf en 1958) correspond à la mise en place d'un autre régime politique (Ier Empire en 1804, IInd Empire en 1852, Régime de Vichy en 1940), et à chaque fois qu'on a rétabli la république, on a changé son « numéro » et refait une constitution. En 1958, on est resté en république mais on a refait une constitution (car celle de la IVe République fonctionnait mal), d'où la « Ve » République. Et si on décidait de refaire complètement l'actuelle constitution, on entrerait dans la « VIe République ».


Depuis son adoption en 1958, la Constitution de la Ve République a connu des modifications (ce qui est possible suite à un référendum ou à un vote des 3/5e de l'ensemble des députés et sénateurs réunis en Congrès).

Voici ce qu'elle comporte actuellement :

  • un préambule (c'est-à-dire une introduction), qui renvoie à trois autres textes fondamentaux :

◦   la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen du 26 août 1789

◦   le préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 (Constitution de la IVe République) qui y ajoute les droits économiques et sociaux

◦   et la Charte de l’environnement de 2004

  • il est suivi de 89 articles répartis en 16 titres (16 parties).

➔ Jetez-y un œil ici, pour voir la structure (les 16 titres), les trois textes fondamentaux, le préambule et les trois premiers articles : http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/la-constitution-du-4-octobre-1958/texte-integral-de-la-constitution-du-4-octobre-1958-en-vigueur.5074.html


La Constitution est au sommet de la hiérarchie des textes juridiques en France : cela signifie que tous les traités internationaux signés par la France, les lois votées au Parlement ou les décrets issus des institutions françaises doivent être conformes (c’est-à-dire en accord) avec la Constitution. Le Conseil constitutionnel est chargé de vérifier cette conformité.


Pour finir…

Nelson Mandela

Nelson Mandela, né en 1918 et décédé ce 5 décembre 2013, est connu comme le héros de la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud et comme le premier président noir de ce pays.

 

> L'apartheid (« séparation ») est une politique de ségrégation raciale (fondée sur le racisme), conduite par la minorité blanche (des descendants des colonisateurs hollandais et anglais, 20 % de la population sud-africaine) à l'encontre des Noirs, et plus généralement des « non-Blancs ». Selon cette politique, les deux populations doivent avoir un « développement séparé », et les Noirs sont mis à l'écart tant au niveau géographique qu'au niveau de leurs droits. Elle a été appliquée de 1948 à 1991, mais il existait déjà des formes de discriminations auparavant.

 

> Pour Nelson Mandela, de nombreux reportages ont été diffusés dans les journaux télévisés, vous pouvez les regarder pendant quelque temps (généralement une semaine) sur le site Internet des chaînes de télévision.

De nombreuses pages Internet existent, en voici trois :

 

> Deux chansons des années 1980 lui sont dédiées et sont très connues : Asimbonanga de Johnny Clegg et Mandela Day du groupe Simple Minds. Vous pouvez les voir ici : http://tempsreel.nouvelobs.com/video/20131206.OBS8651/5-chansons-hommage-a-nelson-mandela.html

 

> Côté cinéma, trois films sont à noter (compte tenu du sujet, le premier et le troisième peuvent contenir des scènes violentes) :

  • Goodbye Bafana de Bille August (2007) revient sur ses années d’incarcération et sa relation avec son geôlier blanc
  • Invictus de Clint Eastwood (2009), où la coupe du monde de rugby de 1995 permet de montrer la politique de réconciliation menée par N. Mandela président
  • Mandela : Un long chemin vers la liberté de Justin Chadwick (sortie le 18 décembre 2013), un film biographique.

Remarque : Un film est une œuvre d'art et non un travail d'historien, qui a également la contrainte de devoir plaire au public. Cela a une incidence sur le contenu proposé et la manière de montrer les choses. Néanmoins, le cinéma permet d'appréhender l'Histoire d'une façon plus sensible, qui permet parfois de mieux comprendre et mieux mémoriser certains épisodes historiques ou certaines réalités géographiques.

Vous êtes ici : EMC